131 postes supprimés dans l'Académie de Reims

Le mardi 18 janvier, le journal l'Union (voir article ci-dessous) précisait les chiffres sur les suppressions de postes dans l'Académie de Reims.

Nous ne pouvons que nous opposer à cet affaiblissement de l'Education Nationale sur le territoire.

 

Après l'annonce entre Noël et le Jour de l'An de l'ampleur annuelle de la coupe dans les effectifs de l'Education nationale, place au détail désormais. On sait que sur les 16 000 suppressions nationales, l'académie de Reims va perdre 363 postes (dont 12 administratifs). Aujourd'hui, devait être dévoilé la répartition départementale lors d'un comité technique paritaire académique (CTPA).
Néanmoins des chiffres circulent déjà.
37 profs des écoles en moins
Pour le 1er degré, ce sont 131 postes qui vont disparaître dans l'Académie.
Dans la Marne, 37 postes de profs devraient passer à la trappe (dont 5 d'assistant en langue) alors que ce sont 33,5 postes (dont 3,5 d'assistant étranger) qui sont concernés dans les Ardennes.
Dans le même temps, les prévisions d'accueil d'enfants pour cette rentrée 2011 font état de 10 élèves supplémentaires dans la Marne et de 236 élèves en moins dans les Ardennes. Pour l'Aube, ce sont 25 postes (avec 108 élèves en plus) qui doivent disparaître et en Haute-Marne (qui doit perdre 224 élèves) 18 postes devraient sauter sachant que 17,5 postes d'intervenants extérieurs sont aussi annoncés comme rayés des effectifs.
Dans le 2nd degré, l'académie doit perdre 220 postes au total. On devrait connaître un peu mieux leur répartition géographique aujourd'hui à l'issue de ce CTPA. D'ores et déjà, on sait que 70 postes concernent les collèges de l'académie, 75 dans les lycées professionnels et le même nombre dans les lycées d'enseignement général.
Le collectif « L'éducation est notre avenir », qui regroupe syndicats d'enseignants et parents d'élèves (FCPE), appelle, dans le cadre d'une journée nationale d'action, à un rassemblement à Reims, samedi prochain (à partir de 14 heures, rue de Vesle) pour y signer une pétition géante.
Un tel rassemblement est aussi prévu samedi matin à Charleville (Ardennes). Du côté de la Région, ces annonces font aussi ruer dans les brancards.

Bachy proteste
Le président Jean-Paul Bachy vient ainsi d'adresser un courrier au recteur de l'académie pour faire part de son inquiétude après l'annonce de « 21 fermetures » de formations professionnelles. Jean-Paul Bachy estime que ces suppressions s'inscrivent « en contradiction avec les orientations du schéma régional de formation qui constitue le socle de notre contribution au contrat de développement de la formation professionnelle » qui doit être signé avant l'été.
Du côté du rectorat, on précisait hier que simultanément 19 ouvertures de formations sont aussi prévues.
F.G.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Steven (lundi, 23 juillet 2012 05:52)

    Hey. Very nice web site!! Man .. Beautiful .. Superb .. I will bookmark your site and take the feeds also�I am glad to locate numerous useful info right here within the article. Thank you for sharing.